Un réseau de co-agents – à quoi ça sert ?

Q. Comment un agent de droits serait-il capable de vendre un livre, disons venant du Canada anglais, à travers le monde ?

R. Il est presque impossible de le faire tout seul et si l’on veut le faire sans aucune aide on risque de négocier avec des partenaires douteux et d’obtenir des conditions désavantageuses.

Pour minimiser ces risques et bien sûr pour garantir la portée la plus grande pour un titre, la plupart des agences de droits internationaux, ou bien des foreign rights agencies comme Montréal-Contacts, travaille avec un réseau de co-agents.

L’avantage d’un réseau de co-agents

Une vingtaine d’agences étrangères nous assiste dans la vente de droits – dans leurs territoires respectifs. L’avantage est clair : les agents locaux connaissent les éditeurs de leur territoire personnellement, ils connaissent les conditions courantes de leur marché, ils savent quel éditeur est un partenaire sérieux et, plus important encore – ils sont conscients des tendances littéraires et populaires de leur pays.

quote

Un marché homogène international du livre, ça n’existe pas. Certes, on peut croire que le marché américain dicte les modes des genres populaires – la plupart des bestsellers internationaux des dernières années ont été écrits par des auteurs venant des États-Unis – et produit une grande partie des livres intellectuels en toutes sciences. Les Européens par contre aiment se voir comme créateurs d’une littérature élevée dans l’esprit des grands penseurs et écrivains des derniers siècles. Mais en regardant seulement ces deux continents, on renie une partie importante de la création littéraire et scientifique contemporaine.

Avec la diversité des genres viennent une diversité des goûts et une diversité d’habitudes économiques, différents  sur tous les continents. Quelques territoires se ressemblent grâce à un héritage culturel commun – les pays anglo-saxons, les pays de langues romanes, les pays du moyen orient ou de l’Asie du Sud-Est.

réseaux de co-agents

Parfois les titres que nous choisissons au Canada en croyant qu’ils sont les plus intéressants à vendre et parce que leurs sujets sont les plus populaires du moment chez nous, peuvent être sans aucun intérêt à l’étranger. Heureusement, nos co-agents creusent nos catalogues et regardent les livres exposés sur nos stands pendant les grandes foires internationales du livre, et y trouvent parfois eux-mêmes des livres qu’ils savent intéressants pour les éditeurs chez eux – des livres auxquels nous n’avions même pas pensé…

quote2Avec la foire à Francfort le mois prochain, nous aurons de nouveau la possibilité de rencontrer tous nos co-agents pour leur parler de ces livres, et c’est sans aucun doute l’évènement capital de l’année pour tous ceux qui travaillent dans le monde du livre. La foire de Francfort est toujours l’occasion d’un échange interculturel fortement intéressant et nous essayons d’y contribuer chaque année.

Autres informations

Notre réseau de co-agents

Nos éditeurs représentés

Services aux propriétaires de droits